Focus sur toutes les aides financières pour le permis B




Parmi les freins à l’inscription au permis de conduire, on retrouve, de manière récurrente, le prix total de cette opération. Entre le coût des heures de conduite et l’examen du code, dont chaque passage demeure payant, le montant de la facture se révèle souvent assez élevé.

Il existe heureusement plusieurs dispositifs pour alléger ou échelonner le paiement final. Quelles aides financières pour le permis de conduire ?



Le permis à 1 euro par jour : prêt à taux zéro pour les jeunes


Pour aider les jeunes à prendre leur indépendance, le gouvernement a lancé ce dispositif qui consiste à proposer un prêt bancaire dont les intérêts sont pris en charge par l’État. Le permis à un euro par jour se destine aux candidats âgés de 15 à 25 ans, qui remboursent leurs frais d’auto-école à hauteur de 30 euros par mois. Depuis 2016, le montant de ce prêt peut atteindre 1 500 euros, mais la formation doit être suivie dans un établissement labellisé « école de conduite de qualité ».



Mobiliser son CPF pour financer son permis de conduire


Le Compte Personnel de Formation, CPF, peut désormais servir d’aide financière au permis de conduire. Il peut couvrir à la fois les frais d’examen du code et les leçons de conduite. Pour mobiliser ce dispositif, l’obtention du permis B doit contribuer à la réalisation d’un projet professionnel et le candidat ne doit pas faire l’objet d’une suspension de permis.

Là encore, il convient de sélectionner une auto-école agréée par le dispositif. L’utilisation du CPF peut d’ailleurs s’ajouter au permis à un euro par jour.



Aides pour les demandeurs d’emploi


Pour faciliter le retour à l’emploi des chômeurs, il existe également quelques systèmes d’aides financières au permis de conduire.


Financement par Pôle Emploi


Sous certaines conditions, Pôle Emploi peut notamment prendre en charge tout ou partie de la formation des demandeurs d’emploi. Parmi les critères de validation de ce type de demande figurent le niveau d’indemnisation et le lien avec le projet professionnel. Si Pôle Emploi accepte la démarche, il versera 1 200 euros à l’auto-école en 3 fois.


Aide de la mission locale


Les missions locales disposent de crédits pour accompagner les candidats au permis de conduire et les aider à obtenir des financements complémentaires. Ces organismes connaissent les tarifs jeunes dont les candidats peuvent éventuellement bénéficier et peuvent parfois les former à la conduite accompagnée.



Aides financières locales pour le permis B


Il existe certains programmes locaux qui proposent des aides financières au permis de conduire. De nombreux conseils régionaux ou départementaux souhaitent accompagner les jeunes et participent au financement de leur formation. Les conditions d’éligibilité à ce type de formule restent généralement les mêmes : résider dans le département ou dans la région, avoir moins de 25 ans, disposer de ressources en dessous d’un certain plafond

Certaines communes proposent également ce type d’aides financières. Dans ce cas, il suffit de se renseigner auprès de la mairie, qui se base sur trois critères principaux pour valider ou non la demande : niveau de revenu, motivation et projet professionnel.



L’application Drivizy accompagne les candidats en conduite accompagnée ou supervisée. Contactez-nous pour plus d’informations !




Téléchargez dès maintenant DRIVIZY, votre instructeur embarqué.




0 commentaire