Trajet domicile travail : sécurité routière et chiffres clés


Le risque routier reste la première cause de mortalité professionnelle. Plusieurs études révèlent des données alarmantes sur les facteurs d’accidents les plus importants : la fatigue, le téléphone et la vitesse. Sur un trajet aussi familier que celui effectué entre le domicile et le travail, les conducteurs peuvent se montrer moins vigilants ou rouler plus vite.



356 décès sur les trajets domicile travail en 2020



13 % des accidents de la route concernent des trajets domicile travail. Ce chiffre s’explique de plusieurs manières. Tout d’abord, l’aspect familier de la route. Effectué matin et soir, ce trajet peut sembler anodin et les conducteurs peuvent progressivement s’autoriser à rouler plus vite ou à baisser leur vigilance avec le temps. Ils peuvent, par exemple, finir par griller des feux ou des stops sous prétexte « que personne n’arrive jamais par ce côté d’habitude ». Un comportement totalement humain, mais très risqué à terme.



Embouteillages plus importants et téléphone au volant


À cet état de fait s’ajoutent des temps de trajet toujours plus longs. En effet, de plus en plus de Français s’installent en banlieue de grands bassins d’emploi, ce qui génère beaucoup de circulation et d’embouteillages lorsque les transports en commun ne s’adaptent pas. La somnolence et la fatigue restent les principaux risques d’accidents, mais des comportements très dangereux émergent également depuis quelques années, notamment liés au téléphone au volant.



1 automobiliste sur deux trop fatigué


Avec l’alcool, la fatigue représente un réel danger sur la route. Un conducteur épuisé par des horaires décalés ou une journée de travail à rallonge se montre naturellement moins concentré et attentif au volant. La fatigue influence donc fortement le comportement des automobilistes, tout comme leur état émotionnel. Conduire sous l’emprise d’une émotion forte est également très dangereux : en ressassant des pensées négatives, on porte moins d’attention à la route. Il demeure alors crucial de maîtriser son stress avant de prendre le volant.



23 fois plus de risques d’accident avec le téléphone au volant


Le téléphone représente, sans conteste, le nouveau fléau de la route. Sur un trajet quotidien aussi familier que celui qui relie le domicile au travail, les conducteurs confiants et habitués s’autorisent de plus en plus à consulter leur smartphone. Un comportement redoutable qui s’observe de plus en plus, notamment sur l’autoroute. Selon un sondage effectué en 2020 par Harris Interactive, deux tiers des automobilistes avouaient utiliser leur téléphone en conduisant. 14 % des accidents routiers mortels survenus en 2020 relevaient de l’inattention au volant, le téléphone doit donc rester inaccessible ou simplement utilisé en tant que GPS.



Un important facteur de risque : la vitesse


En plus de la somnolence et des notifications téléphoniques qui distraient les conducteurs, la vitesse représente aussi un facteur de risque. Connaissance de la route par cœur, horaires de sortie d’école à respecter, rendez-vous médical à honorer… Pour de nombreuses raisons, les trajets domicile travail peuvent se dérouler « en accéléré », les conducteurs enfreignent les limites de vitesse, ce qui peut s’avérer fatal dans certaines situations.

Pour rester au courant des réglementations en vigueur et mieux appréhender la route, n’hésitez pas à télécharger Drivizy ! L’application propose des notifications pour toutes les nouvelles législations et délivre des explications sur des trajets prédéfinis pour apprendre à conduire.



Dans le cadre de la prévention aux risques routiers, obligatoire dans les entreprises, les responsables peuvent prendre contact avec Drivizy pour mettre en place des parcours individualisés (sur devis) pour chaque salarié. Cela permet de mettre en place une action de prévention du risque routier sans empiéter sur le temps de travail.



Téléchargez dès maintenant DRIVIZY, votre instructeur embarqué.




0 commentaire